12 - Aveyron

Le département de l'Aveyron compte  286 communes
Dernière mise à jour: 26 mai 2018
Aujourd'hui
7
monuments recensés
Les derniers monuments insérés sont en caractères gras.
 
Grâce à leurs contributions, ces pages existent.
  • BOUN Gérard, COLOM Gérard, GROUSSET Brigitte et Jean-Patrick, ISSARD Arnaud, SECK Gérard.
MERCI à vous!
Table des communes.
P. 1
  • Belcastel.
  • Conques.
  • Entraygues sur Truyère.
  • Le Vibal.
  • Sénergues, Séverac le Château.
  • Villefranche de Rouergue.
Source photo: Gérard BOUN 16/09/2015
Tableau des morts de la commune
Source photo: Gérard SECK 03/10/2015
Tableau des morts de la commune
Source photo: Gérard SECK 03/10/2015
Tableau des morts de la commune
Source photo: Gérard COLOM 28/06/2016
Tableau des morts de la commune
 
Source photo: Gérard SECK 03/10/2015
Tableau des morts de la commune
Source photo: Brigitte GROUSSET 20/05/2016
Tableau des morts de la commune
Monument aux morts 1870 - 1871
C'est en 1908 que la mairie de Villefranche-de-Rouergue décide d'honorer ses enfants morts pour la patrie durant la guerre de 1870-1871. C'est la figure du général Antoine Alfred Eugène Chanzy (1823-1883) qui est choisie pour commémorer un épisode d'héroïsme de l'armée française, lorsque ce général, qui sera également député et sénateur, tout en ayant été gouverneur de l'Algérie et ambassadeur de Russie, tente de repousser les armées prussiennes au Mans. Le dimanche 27 mai 1909, le monument est inauguré à Villefranche-de-Rouergue. A cette occasion, de brillantes fêtes sont organisées. Une carte postale ancienne, non datée, présente le monument ceinturé par une clôture en fer aujourd'hui disparue. Le piédestal en granit comporte une signature avec la date de 1909 et le nom de l'architecte communal, Achille Masini, parfois aussi orthographié Massini, actif au moins jusqu'en 1936. Le monument offre la particularité d'être cantonné de deux canons qui appartiennent à la typologie des canons dits de 80 de Bange, du nom de leur inventeur, le colonel de Bange (1833-1914). En acier du Creusot, ils sont mis au point à partir de 1875 et produits en série dès 1877. Ils ne sont donc pas contemporains de la guerre de 1870 mais témoignent justement des améliorations techniques apportées à l'armement militaire à la suite de cette guerre. Ils illustrent le nouveau matériel de l'artillerie de campagne adopté en 1877, le canon de 80 millimètres étant utilisé pour les batteries à cheval.
Source texte: http://patrimoines.midipyrenees.fr
Source photo: ISSARD Arnaud 26/05/2018
Tableau des morts de la commune



Créer un site
Créer un site